Si vous êtes en quête de rentabilité, investir dans l’immobilier aux États-Unis peut être la solution. Ils figurent parmi les pays à tenir en compte lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier en dehors de l’hexagone. Vous y trouverez de nombreux biens immobiliers à la recherche d’un preneur. Contrairement à la situation en France, les Américains n’achètent pas beaucoup de logements. Ils sont souvent en déplacement dans le cadre de leur travail, la location est donc plus abordable pour eux.

La situation de l’investissement immobilier aux USA

Bien que la pandémie du covid-19 bat encore son plein, le secteur de l’immobilier arrive quand même à s’adapter aux États-Unis. Les biens immobiliers continuent toujours de se vendre comme vous pouvez le voir sur le site de Realty Cleveland.

Avec les mesures de confinements, le prix de certains biens immobiliers a littéralement chuté. Les contrats d’achat ont eux aussi évolué en fonction de la situation actuelle dans le pays.

Par exemple, une clause spéciale peut être incluse dans votre contrat de vente. Celle-ci stipule que vous pouvez très bien annuler le contrat de vente au moment de votre visite en cas de conclusion négative sur le bien à considérer. Certains investisseurs voient en cette baisse de prix, une opportunité pour devenir propriétaire d’un bien de location.

Le secteur immobilier des grandes villes peu sensibles à la pandémie

Le monde a tourné au ralenti, incluant les États-Unis dans cette démarche. Cependant, le secteur de l’immobilier s’est avéré plus coriace que la crise du covid-19. À Miami, le prix au mètre carré de l’immobilier est resté le même. Le prix au mètre carré reste toujours 50 à 60 % moins cher qu’à New York ou à San Francisco.

La ville de Miami reste toujours l’endroit idéal pour entreprendre une création d’entreprise. Le niveau d’imposition y est toujours plus faible que n’importe où ailleurs sur le territoire. Avec un climat ensoleillé au cours de 250 jours par an, la ville offre des conditions de vie plus saines avec ses divers espaces verts et son air marin.

Un secteur privilégié par les tendances socio-économiques

La crise sanitaire est en train de renforcer l’efficacité d’un investissement dans le secteur de l’immobilier. Les prévisions indiquent une hausse du nombre de divorces. Cela implique donc un besoin accru en location ou en achat de bien immobilier. Une aubaine, malheureusement, pour les investisseurs immobiliers.

Autrement, il faut aussi tenir compte du taux de chômage qui est relativement faible. Bien sûr, la crise du covid-19 a fait exploser le taux de chômage. Cependant, c’est une situation temporaire. Il faudra anticiper ce qui se passera après cette crise.

C’est le moment propice pour investir dans l’achat d’un bien immobilier aux États-Unis. Une fois la crise du coronavirus passée, la demande de bien immobilier risque de monter en flèche. Si la demande surpasse l’offre, le prix du marché va automatiquement augmenter.

Le meilleur timing pour investir

Le nombre de ventes dans le secteur de l’immobilier a augmenté dans certaines villes des États-Unis. C’est le cas pour la ville de Miami et Cleveland. C’est la preuve qu’il y a une opportunité en raison d’une baisse de prix temporaire.

Un marché en baisse qui sera constaté durant les 10 ou 12 mois à venir. Cependant, il ne suffit pas d’acheter n’importe où pour faire un investissement rentable. Il faut se focaliser sur les villes ayant une économie dynamique et un taux de population jeune important.

Aimer notre article et suivez-nous:
error