Pour devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement, le recours à un crédit immobilier est une étape incontournable. Actuellement, un large choix de proposition de prêts s’offre aux particuliers. Pour obtenir facilement un crédit immobilier auprès d’un établissement bancaire, voici quelques astuces à retenir.

Prouver la stabilité financière et professionnelle

Pour la banque, la stabilité financière est un critère à considérer avant d’accorder un crédit immobilier. L’emprunteur devra prouver à sa banque que son activité est assez lucrative pour rembourser le prêt et qu’il est capable de gérer son budget. Si besoin, il est nécessaire de présenter des bilans positifs de quelques années. Afin d’obtenir le prêt immobilier, il faut aussi éviter autant que possible que le compte soit en découvert bancaire au cours des trois derniers mois. En effet, lorsque le solde de l’emprunteur est négatif, cela se traduit par un risque de non-remboursement du crédit éventuel. La banque pourrait donc refuser le prêt. La stabilité professionnelle est également un autre aspect à ne pas négliger pour obtenir un prêt immobilier. Si l’emprunteur travaille en contrat à durée indéterminée ou fonctionnaire, il aura de meilleures chances de bénéficier d’un taux d’emprunt attractif. À noter que certaines banques effectuent des recherches sur la société pour s’assurer de sa situation économique et financière.

Avoir une épargne conséquente

Dans une procédure de crédit immobilier, le profil d’emprunteur joue un rôle prépondérant. Si l’emprunteur dispose d’une épargne conséquente, il gagne en crédibilité auprès de son établissement bancaire. Avant de demander un crédit immobilier, il est conseillé de constituer une épargne convaincante. Plus le montant de l’apport personnel de l’emprunteur est élevé, plus son dossier a de chance d’être accordé. Il prouve son engagement dans cet investissement immobilier et sa capacité de remboursement. Généralement, dans le cadre de l’achat d’une première résidence principale, les banques demandent à l’emprunteur de payer un minimum de 10 % d’apport sur le prix d’acquisition et les frais divers. Par ailleurs, l’apport personnel peut être issu d’une épargne, de comptes courants ou encore du livret A. On peut aussi utiliser l’assurance-vie, les prêts familiaux, la donation ou l’héritage comme apport personnel. Ce dernier peut aussi provenir d’une plus-value effectuée sur la vente d’un bien immobilier.

Recourir à un courtier immobilier

Pour favoriser les chances d’obtenir un crédit immobilier, il est judicieux de faire appel à un courtier. Ce dernier est l’intermédiaire entre l’établissement bancaire et l’emprunteur lors d’une demande de crédit immobilier. Son rôle consiste à simplifier l’accès à l’emprunt immobilier tout en diversifiant le portefeuille client des banques. Généralement, la plupart des emprunteurs ne disposent pas de qualités requises pour comparer l’ensemble des offres de prêt. Ce professionnel est un fin connaisseur du marché et fournit toutes les informations utiles. Ces dernières comprennent, par exemple, le type de financement, la durée, le taux ou encore les garanties d’assurance. En recourant à ce professionnel, l’emprunteur bénéficie d’un accompagnement au cours de son projet immobilier. Cette assistance inclut notamment la mise en relation avec les banques partenaires, la planification du projet et la négociation du meilleur taux immobilier.

Aimer notre article et suivez-nous:
error