Les jardins peuvent fournir de la nourriture fraîche et améliorer l’apparence du paysage, mais la culture de vos propres légumes ou fleurs présente certains inconvénients potentiels. Un jardin à l’arrière nécessite beaucoup de travail et d’engagement tout au long de la saison de croissance. Reconnaître les inconvénients de la culture d’un jardin peut vous aider à déterminer si le projet en vaut la peine.

Temps

Un jardin nécessite un engagement de temps à partir des étapes de planification jusqu’à la récolte. Le plus grand investissement de temps est nécessaire lorsque vous commencez votre jardin, mais le travail continue tout au long de la saison de croissance. Vous aurez besoin de désherber, d’arroser et de fertiliser les plantes. Dans les potagers, vous devez également récolter la nourriture quand elle est mûre. Partage de la charge de travail avec les membres de la famille ou la création d’un jardin de quartier peut signifier moins d’engagement de temps pour vous.

Coût

Les jardins potagers sont considérés comme des épargnants d’argent, mais un jardin vient avec ses propres dépenses qui peuvent vous coûter plus que l’achat des légumes. Lorsque vous créez initialement vos lits de jardin, les coûts potentiels comprennent une barre, une pelle, un râteau, une houe et un matériau de bordure. Après l’investissement initial, les coûts annuels sont moins élevés, mais les dépenses comprennent toujours les semences, les plantes, le compost, la terre végétale, l’engrais, le paillis et les systèmes de soutien comme les treillis ou les cages à tomates. Vous voyez également une augmentation de votre facture d’eau pour l’irrigation du jardin. Limiter la taille de votre jardin peut aider à maîtriser les coûts.

Pas de vacances

La saison de croissance typique s’étend sur plusieurs mois. Dans les climats plus chauds, de nombreuses plantes poussent la plupart de l’année. Si vous êtes absent pendant de longues périodes, vous devrez demander à quelqu’un de surveiller votre jardin ou de risquer de voir des plantes malsaines ou mourantes à votre retour.

Espace perdu

Même avec une utilisation efficace de l’espace, un jardin enlève une partie de votre pelouse. Si votre propriété est petite, cela signifie encore moins d’espace pour d’autres activités comme divertir, jouer ou créer des aires de repos. Seul un jardin assez grand pour cultiver ce que votre famille mange peut limiter votre zone perdue. L’utilisation de treillis pour former les légumes de la vigne comme les pois ou les courges pour pousser verticalement et mélanger les plantes de légumes avec des plates-bandes existantes peuvent également aider.

Les blessures

Le jardinage exige un effort physique, y compris beaucoup de flexion, de se baisser, de creuser et de porter. Les actions de jardinage répétées exercent une pression sur votre dos et vos articulations comme vos genoux. Si vous avez déjà des problèmes de mobilité limitée, prendre soin de votre jardin peut aggraver ces symptômes. Le fait de soulever, de se baisser ou d’effectuer d’autres actions de manière incorrecte peut également entraîner des blessures, comme une élongation musculaire. Il est logique de garder votre jardin petit si vous avez des limitations physiques et prendre des pauses pendant le jardinage pour éviter de vous blesser les muscles ou les articulations.

Aimer notre article et suivez-nous: